Lifestyle

Vivre avec un prof c’est comment ?

Cela va faire prêt de douze ans maintenant que je vis avec Monsieur Doudou devenu Monsieur Doudou Prof il y a 4 ans. Et il n’y a pas à dire, vivre avec un prof c’est très drôle. De voir l’autre côté du miroir, de connaître les petites anecdotes, les moments difficiles, les victoires. Mais en fait vivre avec un prof c’est comment ?

1  – Une partie de ta bibliothèque est remplie de manuels de maths et de français CM2, de livres sur la pédagogie différenciée et de carnet de mandalas.

2 – Le dimanche matin tu prends ton petit déjeuner avec un monsieur en pyjama, énervé, qui grommelle en corrigeant les dictées de la semaine sur les cahiers.

3 – D’ailleurs, tu te dois aussi d’apprendre à corriger certaines évaluations pour l’aider dans les moments de crise (soit environ 3 jours avant le rendu les bulletins trimestriels). « Nannnn mais tu vas voir c’est facile c’est juste des divisions de nombres décimaux et une évaluation de géo sur les moyens de communication dans le monde ». Mouai !

3 – Tu as environ 157 mugs « Merci maître ! » dans tes placards, parce qu’ils achètent tous ça en fin d’année (et des chocolats à Noël mais ça ça ne reste pas bien longtemps dans les placards).

4 – Tu as des tiroirs remplis de dessins d’enfants qui ne sont pas les tiens. Mais apparemment il ne faut pas les jeter au cas où ils te les réclament plus tard. (J’ai pas compris le principe !)

5 – Tu connais ses élèves aussi bien que lui. A force, tu sais que la petite Eve est une peste qui crée de sales embrouilles à toutes les récrés. Que le petit Paul est bien gentil mais qu’il fait des bruits d’animaux comme ça en plein milieu de la classe. Toute l’année tu te les imagines juste en l’écoutant te raconter les anecdotes chaque soir…Et puis vient le moment tant redouté du point suivant…

6 – Tu es obligée d’aller aux spectacles de Noël et aux kermesses de fin d’année en tant que soutient psychologique. Ces journées là, tu as le droit aux petites filles qui te suivent partout en gloussant : « Hey regarde ! C’est elle la fiancée ! » Il y a aussi le grand-père du petit Paul (toujours lui) qui te sort : « Haaaaa mais c’est vous la femme de l’instit ? » Heu oui c’est moi oui… Alors tu manges rapido une barquette de frites pendant l’entracte, en longeant les murs de la salle des fêtes en attendant que la classe de Monsieur monte enfin sur scène.

7 – Quand tu vas à Ikea tu repars forcément avec des boites en plastique et des rouleaux de papier à dessin pour la classe, « au cas où ».

8 – Ta consommation mensuelle de papier (recyclé) est proche du quintal. Parce que c’est plus pratique de préparer les photocop’ à la maison qu’en salle de profs le matin à 8h00. D’ailleurs tu as investi dans une imprimante laser après avoir vidé ton PEL pour des cartouches jet d’encre. Tu as même une carte de fidélité chez Office Dépot.

9 – Au retour des semaines de classes de découverte tu le récupères dans un état proche de la dépression. Tu as l’impression qu’il revient d’une excursion commando dans la jungle amazonienne. D’ailleurs si tu l’écoutes, il te dira que c’était VRAIMENT la jungle.

10 – Et sinon tu sais que tu vis avec un prof, un vrai, quand le dernier jour de classe il revient en te disant : « Je suis bien content de les voir partir au collège mais j’ai pas pu m’empêcher de verser ma petite larme ».

Une espèce vraiment à part les enseignants ! Mais on les aime pour tous ce qu’ils font pour nos enfants 😉

Les prénoms ont bien sûr été changés pour la rédaction de cet article 😉

4 Commentaires

  • Répondre Marion - Mangue Coco 9 octobre 2017 à 10 h 57 min

    Haha tu deviens la star des kermesses ! Je trouve ça mignon en fait, je me demande quel est la tranche d’âge d’élèves la plus difficile à supporter pour un enseignant d’ailleurs ?

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 9 octobre 2017 à 12 h 13 min

      Le mien aime beaucoup avoir des CM1-CM2 même si en fin d’année ils sont toujours en mode pré-ados et veulent juste partir au collège. Mais pour connaître d’autres profs qui sont en collège/lycée il parait que les pires sont les 4ème/5ème. De vrais démons !
      Bonne journée 🙂

  • Répondre Sara 13 octobre 2017 à 11 h 29 min

    Hello,

    J’ai beaucoup ri en lisant ton article 🙂 Bien que je ne vive pas encore avec mon amoureux, prof stagiaire de CM2 cette année, j’ai reconnu certains points haha. J’admire cette profession qu’on oublie souvent de remercier vu tout le travail qu’ils font autant sur le point de vue enseignement que de l’éducation. Ils en ont du courage !

    xx

  • Répondre Fl3ur de lun3 3 octobre 2018 à 22 h 06 min

    Encore une fois, j’ai ri. Sans doute parce que mon homme aussi est instit’ (en CE1, cette année….comme moi !). Eh oui, nous sommes un couple d’instit’…alors imagines ce que ça donne à la maison, ahah !

    Tu manies vraiment bien la plume et c’est un plaisir de te lire….

  • Laisser un commentaire