3ème volet de "La série du vendredi" : The Americans, entre espionnage et drame familial.
La série du vendredi

The Americans – Espions russes au pays de l’Oncle Sam

Troisième volet de « La série du vendredi ». Après le Brésil et le Royaume-Uni on embarque cette semaine pour les Etats-Unis avec la série The Americans.

Fiche d’identité

Nom : The Americans
Genre : Drame, espionnage, policier
Canal de diffusion : FX, Netflix
Date de sortie : 30 janvier 2013
Format : 42 minutes
Saisons  : 5 (Saison 6 (dernière) diffusée en 2018)

De quoi ça parle ?

En 1981, Reagan vient tout juste d’être élu à la présidence des Etats-Unis et la Guerre Froide bat son plein. Phillip et Elizabeth Jennings forment un couple modèle en banlieue de Washington : mariés, deux enfants, jolie maison, propriétaires d’une agence de voyage. Tout est lisse et propre en apparence.

Mais l’envers du décor est bien différent. Phillips et Elizabeth sont membres de la division S. Des agents russes formés par le KGB, infiltrés dans la société américaine à des fins d’espionnage. Leur mariage a été arrangé il y a bien longtemps dans les bureaux de Moscou. Mais après 16 ans de bon et loyaux services envers la Russie, le moule commence à se fissurer. L’Amérique est-elle si terrible ? La « Mère Patrie » vaut-elle tous ces sacrifices ?

Les thématiques abordées

Bien évidemment, au premier abord, on est dans la série d’espionnage. On est vraiment en plein dans le thème et dans les codes du genre : espions, misions secrètes, complots d’états. La série a d’ailleurs été créée par Joe Weisberg un ancien agent secret. On découvre ainsi comment fonctionnait au temps de la guerre froide les services d’espionnage et de contre espionnage et c’est vraiment très instructif. J’ai appris bien plus sur cette période que dans tous mes cours d’histoire au lycée (bon ok j’écoutais peut-être pas entièrement les cours sur cette époque…)

Et puis, on suit la vie quotidienne ce couple, inventé de toute pièce par le KGB, qui a appris à vivre ensemble, à élever des enfants et aussi à s’aimer au fil des années. La notion de parentalité est très forte. Leurs enfants sont deux petits ados quand la série débute et ces derniers commencent à se poser de plus en plus de questions quant aux sorties nocturnes de leurs parents. Les différentes saisons feront d’ailleurs grandir très intelligemment Paige, leur fille aînée.

Pourquoi il faut regarder ?

C’est glamour, sexy, prenant, saisissant et ce qui est génial avec cette série c’est qu’elle est à la fois moderne et « old school ». Le grain des 80’s est très présent sans que cela paraisse caricatural ou daté. La Guerre Froide est finie depuis longtemps certes mais le climat international des dernières années fait qu’on a jamais autant entendu parler de contre-espionnage et de CIA depuis longtemps. Donc finalement on retrouve un fort écho du présent dans cette série.

Côté acteurs, j’aime énormément Kerri Russel qui joue le rôle d’Elizabeth. C’est une femme forte, magnifique, pleine de convictions et d’idéaux. Elle a donné sa vie pour une cause qui l’anime depuis son enfance et on ressent toute cette passion à l’écran. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, ni anecdotiques ou transparents. On s’attache également à eux : le voisin agent du FBI, les enfants, les autres agents du KGB. Ils ont tous un rôle utile qui très bien développé.

Enfin, on est très loin du manichéisme habituel : les américains sont les gentils et les russes les méchants. C’est bien plus subtile que ça et la frontière entre le bien et le mal est très vite effacée au profit des croyances et des idéaux de chaque camp. Des séries comme les Soprano ou The Wire avaient déjà réussi à rendre les « méchants » attachants et c’est ce qu’on retrouve dans The Americans.

J’attends donc avec impatience la conclusion de cette série avec la saison 6 qui sera diffusée en 2018.

Elizabeth Jennings : « The mission comes first. »

4 Commentaires

  • Répondre Marion - Mangue Coco 2 décembre 2017 à 20 h 04 min

    Merci pour cette nouvelle découverte ! J’adore vraiment le fait que tu nous parles de séries qui ne sont pas forcément mises en avant par Netflix alors qu’elles ont un potentiel incroyable ! Cette série risque fortement de plaire à mon chéri aussi (thème de l’espionnage et de la guerre froide), du coup c’est parfait pour partager l’écran ! 🙂 Merci beaucoup ! Gros bisous !

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 4 décembre 2017 à 10 h 27 min

      J’espère que ça vous plaira ! J’aimerais tellement avoir les 5 premières saisons à découvrir !! Des bisous 🙂

  • Répondre Léa 4 décembre 2017 à 10 h 08 min

    Allez cette semaine je me laisse tenter vu que Monsieur l’Amoureux n’est pas là, ça raccourcira mes soirées! merci pour la review alléchante, je suis super attirée par le côté espionnage/contre-espionnage 🙂

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 4 décembre 2017 à 10 h 27 min

      Hihi je suis persuadée que tu vas kiffer ! Bon courage pour ta semaine en célibataire 😉 Bisous

    Laisser un commentaire