art-medecines-alter
Lifestyle

Mes expériences avec les médecines alternatives

Ces derniers jours on entend beaucoup parler des médecines alternatives notamment à cause d’une tribune signée par un certain nombre de médecins qui dénoncent ces pratiques. Le hashtag #FakeMed inonde les réseaux sociaux et divise la communauté médicale (et m’agace un peu je dois le dire). C’est pourquoi aujourd’hui je vais vous parler de mes expériences avec différentes médecines alternatives que j’ai pu pratiquer. Bien évidemment cet article n’engage que moi et ma propre expérience :).

Avant de commencer il est nécessaire de rappeler une chose : les médecines alternatives ne remplacent pas la médecine traditionnelle. A mon sens, elles doivent toujours être utilisées en complément. Dans mes différentes expériences, j’ai toujours commencé par demander l’avis d’un médecin généraliste ou spécialiste selon les cas afin d’écarter une pathologie plus grave.

1- L’ostéopathie

L’ostéopathie est une méthode de manipulation qui consiste à identifier et traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter notre corps. Cela concerne les articulations mais également les organes.

J’en suis venue à me tourner vers l’ostéopathie il y a 6 ans. Depuis des mois je souffrais par intermittence de crampes nocturnes. Je me réveillais avec une douleur intense au bas ventre, une douleur tellement insupportable que j’en pleurais et allais parfois jusqu’à en vomir de douleur. La crise durait entre 10 et 20 minutes et la douleur disparaissait d’un seul coup. J’ai consulté des médecins, des gynécologues, passé des échographies, des radios sans trouver aucune anomalie. Et puis après une énième crise, j’ai décidé de tenter l’ostéopathie.

Lors du premier rendez-vous elle a d’abord dressé un bilan en me posant beaucoup de questions : la qualité de mon sommeil, mes différentes douleurs, si j’étais sujette aux mots de tête, etc. Puis elle a commencé à inspecter mon corps avec des mouvements très doux sans effectuer aucun « craquage ». Après 45 minutes de séance le verdict tombe : un nerf de ma vessie était coincé ce qui provoquait de manière aléatoire des torsions similaires à des crampes. Après cette séance, je n’ai plus jamais eu de telles crises nocturnes.

Depuis, je ne peux plus me passer de l’ostéopathie. Souffrant de problèmes de dos et plus particulièrement de bassin, je prends rendez-vous tous les trois mois environ afin de libérer les tensions. Je sais aussi qu’elle sera une de mes meilleures alliées pendant ma future grossesse, ma préparation à l’accouchement et après la naissance de mon enfant. Beaucoup de parents, confrontés aux coliques, aux difficultés de sommeil de leurs tout-petits se tourne vers des ostéopathes.

Pour en savoir plus sur le déroulement des séances et les bienfaits de l’ostéopathie pour les bébés, je vous invite à lire l’excellent article de Julie, sur le blog Our Little Kosmos.

2 – L’acupuncture

L’acupuncture est presque vieille comme le monde. Partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise, elle repose sur le concept de flux d’énergies qui parcourent le corps. Grâce à une stimulation de points précis à l’aide d’aiguilles très fines (et indolores) l’acupuncteur rééquilibre les énergies du corps et participe ainsi à son bon fonctionnement.

Je me suis tournée vers l’acupuncture il y a plusieurs mois. Après 6 mois d’essai bébé infructueux et de cycles anarchiques après l’arrêt de la pilule (10 ans d’hormones artificielles ça pique…), je souhaitais tester des médecines douces avant de me tourner vers les traitements hormonaux beaucoup plus traumatisants pour le corps.

Je suis allée voir deux acupuncteurs différents et ai vécu deux expériences totalement différentes. Le premier praticien que j’ai rencontré pratiquait l’acupuncture spatio-temporelle, concept assez obscur qui consiste à déterminer les points essentiels d’énergie du corps en fonction de sa date et lieu de naissance. Je dois avouer que cette consultation m’a mise très mal à l’aise. Avant de me poser les aiguilles, l’acupuncteur m’a posé énormément de questions un peu dérangeantes sur mon intimité et sur la sexualité en sein de mon couple. Son avis après 1 heure de blabla : mon corps n’était pas assez « chaud » au moment de mes rapports… Mouai… Il m’a ensuite posé seulement 3 aiguilles sur les chevilles et les poignets sans rien m’expliquer de plus. Je me suis sentie jugée sur ma vie privée et ne suis jamais retournée le voir.

Ne voulant pas abandonner cette médecine alternative, mon ostéopathe m’a orientée vers une sage-femme pratiquant l’acupuncture pour la préparation à l’accouchement mais aussi pour les problèmes de stérilité. Et là, la révélation ! Pour la première fois depuis le début des essais bébé, je rencontrais une personne du milieu médical qui ne me jugeait pas. Qui ne me disait pas que j’étais impatiente, que cela ne faisait même pas un an, que j’étais dans la moyenne, etc. Elle m’a demandé de lui lister tous mes problèmes de cycle, on a parlé de mes problèmes d’ovulation plus que tardive, de mes règles douloureuses, de mes problèmes de bassin. Elle m’a ensuite posé des aiguilles (une quinzaine je crois) en m’expliquant à chaque aiguille, pourquoi cet endroit, quel méridien du corps il concernait et comment il agissait sur la fertilité. Je suis ensuite restée allongée au calme pendant 45 minutes avec une musique zen. J’ai effectué une deuxième séance une semaine plus tard.

Et depuis ? J’ai retrouvé des cycles normaux, des ovulations à jour 15 au lieu de 30 et je ressens bien que mes hormones ont arrêté de faire le yoyo. Je suis retournée la voir la semaine passée (on en est à 11 mois d’essai) et maintenant que les cycles sont réguliers on passe à une nouvelle étape. Je croise les doigts 🙂

3 – L’homéopathie

Haaaa l’homéopathie, le punching-ball médical du moment ! Le principe central de l’homéopathie est la dilution de substances à des doses infimes. On est d’accord : l’efficacité scientifique n’a jamais été prouvée… et pourtant…

Je ne sais pas vous, mais j’en ai toujours pris, même enfant. Je me souviens des petits tubes de granules que mes parents me donnaient avant l’hiver pour aider mes défenses immunitaires. Je pense qu’on a tous un petit tube de granules qui traîne chez nous.

J’ai repris l’homéopathie sur les conseils de la sage-femme que je suis allée consulter. Toujours pour m’aider à réguler mes cycles. Un premier type de granules à prendre chaque matin du 1er au 14ème jour du cycle et ensuite une substance différente du 15ème jour jusqu’au règles. Effet placebo ou pas, acupuncture ou pas, après 2 cycles j’étais à nouveau réglée comme une horloge. C’est devenu un petit rituel, 5 granules tous les matins.

L’homéopathie peut également être d’une grande aide pendant la grossesse, période où la majorité des médicaments d’usage courant sont interdits.

En revanche il faut être assez consciencieux lorsqu’on en prend.  Les granules sont à déposer sous la langue. Il ne faut pas se brosser les dents juste avant ou après (la menthe, trop puissante, détruit les principes des granules) ni manger ou boire durant les 15 minutes qui suivent la prise de granules.

4 – La lithothérapie

Soigner les maux du corps et de l’esprit au travers des pierres. Un bien joli message. La lithothérapie est utilisée depuis des millénaires. Son fonctionnement repose sur la croyance selon laquelle tout ce qui compose le monde est constitué d’une aura, d’une énergie. Le corps humain en possède donc également. Ainsi, certaines pierres, de par leurs propriétés, vont agir en douceur, sur la durée, pour rééquilibrer ces énergies et apaiser certains troubles.

J’ai toujours été sensible au pouvoir des pierres. Une obsidienne est posée sur mon bureau au travail. C’est une pierre de protection qui va repousser les énergies négatives. Je possède également des labradorites chez moi qui permettent de repousser voire de bloquer les surplus d’émotions provenant des autres. Elles sont particulièrement utiles lorsque l’on est confronté à des moments difficiles de la vie et sont également conseillées pour les soignants qui sont confrontés au quotidien à la charge émotionnelle de leurs patients.

Récemment j’ai découvert le site Ma Jolie Pierre. Johanna confectionne des bracelets en perles naturelles (oui car attention aux arnaques et aux pierres synthétiques !). Elle propose des bracelets soins, pour des problèmes bien particuliers, mais également des bracelets sur mesure. Il suffit lors de la commande de lui décrire nos petits soucis et elle choisit les pierres qui nous correspondent le mieux. Si vous avez lu le début de l’article vous vous doutez que je lui ai commandé un bracelet sur mesure traitant les soucis de fertilité. Le bracelet est magnifique et accompagné d’un document explicatif des pierres choisies. Je ne peux que vous conseiller son site, que ce soit pour vous faire plaisir ou pour offrir.

5 – Le magnétisme

Pour ce dernier point, on sort peut-être encore un peu plus du cadre de la « médecine » alternative, mais je ne pouvais pas faire cet article sans vous en parler. La maman de Monsieur Doudou pratique le magnétisme depuis des années. Certains diront magnétiseuse, d’autres guérisseuse ou rebouteuse dans tous les cas, il s’agit de traiter les maux par imposition des mains et transmission d’énergie.

C’est assez incroyable ce qu’on peut ressentir lors d’une séance. Sans rien lui dire en amont, elle arrive par imposition des mains à trouver quelle partie du corps pose « problème ». C’est d’ailleurs assez fou car on sent des picotements et sa main devenir brûlante lorsqu’elle se rapproche de la zone concernée. C’est souvent le  moment où elle dit : « Ha là ça tire ! ».

Je suis toujours apaisée après ses séances, je sens qu’il s’est passé quelque chose. Qu’on y croit ou pas je dis toujours que ça ne peut pas faire de mal. Et bien évidemment elle ne se substitue JAMAIS à un médecin. Mais je l’ai vue soigner des enfants atteints d’eczémas devant lesquels les dermatologues ne pouvaient plus rien. Je l’ai vue aider des gens pendant leur chimiothérapie, et recevoir ensuite des messages disant que les médecins n’expliquaient pas une guérison si rapide. J’aurais des dizaines d’exemples à vous lister. Alors pourquoi pas… 🙂

Je suis curieuse d’avoir vos avis et vos retours d’expériences en commentaire si vous avez déjà testé une de ces méthodes.

10 Commentaires

  • Répondre La parenthèse psy 23 mars 2018 à 10 h 43 min

    Osthéo, homéo, magnétisme et acupuncture : j’ai testé et je valide !
    Pour l’heure, je me suis achetée une labradorite pour le travail (la pierre du thérapeute) et j’attends quelques temps pour en voir les effets 🙂
    Sinon, je carbure pas mal aux fleurs de bach et aux huiles essentielles, ça fonctionne très bien !

    A bientôt,
    Line
    https://la-parenthese-psy.com/

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 23 mars 2018 à 10 h 57 min

      Coucou 🙂 Ho oui dans ton métier la labradorite est plus que conseillée ! Les huiles essentielles j’ai aussi hésité à en parler mais déjà que l’article était très long ^^. C’est vrai que ça fonctionne très bien. La lavande en brumisation dans la chambre pour favoriser le sommeil, le Niaouli sur un sucre en hiver pour lutter contre les méchants virus. Les utilisations sont nombreuses !! Merci pour ton commentaire. A bientôt 🙂

  • Répondre Marion - Mangue Coco 24 mars 2018 à 9 h 37 min

    Coucou Angélique, je suis bien contente que l’ostéopathie et l’acuponcture aient déjà fait de telles merveilles pour toi ! Ce sont deux médecines que je ne connais pas, et qui m’intriguent assez. Pour ce qui est du magnétisme, j’ai un ex qui l’était soi-disant, ses amis racontaient qu’il avait réalisé des miracles (il aurait même aidé une vieille dame à guérir de son cancer..), mais bizarrement quand je lui demandais d’essayer sur moi il n’a jamais voulu. Et même si je m’émerveillais de ses histoires et le croyais au départ, le temps a fini par révéler ses nombreux mensonges. Je continue de croire que le magnétisme existe, il faut juste tomber sur les bonnes personnes haha ! Merci pour cet article qui défend toutes ces médecines alternatives, gros bisous !

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 24 mars 2018 à 13 h 10 min

      Coucou Marion 🙂 Oui il y a bien sur des charlatans partout et d’autres dont on ne pourra jamais prouver scientifiquement les bienfaits. Et pourtant… J’ai vraiment hésité à publier cet article sur Twitter avec le hashtag #FakeMed mais les échanges sont tellement violents sur le sujets ces derniers jours que je n’ai pas eu le courage de me lancer dans des échanges sans fin avec des médecins en colère. Après tout, le principal c’est que ces méthodes conviennent à certains. A bientôt 🙂 Gros Bisous !!

  • Répondre Irène 27 mars 2018 à 14 h 08 min

    Hello 🙂 J’ai lu ton article avec attention et je me permets de te signaler que je viens d’écrire précisément un article sur la tribune « FakeMed » que tu évoques au début (ce n’est ni une critique ni un soutien en bloc, c’est plutôt un article « pour aller plus loin »). En ce qui me concerne je n’utilise pas ces thérapies pour la plupart, car les cours de zététique que j’ai pu suivre à Grenoble me font utiliser aujourd’hui des outils critiques qui m’en éloignent, dans le sens où on peut expliquer autrement les raisons pour lesquelles elles semblent marcher… et je ne veux pas payer pour ça. Bien sûr certaines thérapies sont plus compliquées que d’autres. Il y en a pour lesquelles les données scientifiques sont très claires sur le fait qu’il s’agisse d’effets placebo, pour d’autres il faut davantage démêler certains éléments et faire un tri (l’ostéopathie par exemple). Dans tous les cas, il est important que nous ayons les infos les plus complètes possibles pour pouvoir faire des choix véritablement éclairés, j’essaie de contribuer modestement à ça sur mon blog.

    Merci de m’avoir lue et à bientôt

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 27 mars 2018 à 14 h 36 min

      Bonjour Irène, merci pour ton commentaire. Oui il y a bien évidemment du bon et du moins bon dans toutes ces thérapies alternatives. Je pense que le principal reste d’écouter son corps et de voir ce qui nous fait du bien ou non. Je ne peux juste plus me passer de l’osthéopathie par exemple. Mais je garde toujours une approche rationnelle des choses et ne délaisse jamais la véritable médecine en cas de doute. Je vais te lire de ce pas 🙂 Bonne journée !

  • Répondre Justine 1 avril 2018 à 12 h 34 min

    Coucou, un détail a relevé mon attention dans cet article, quand tu parles du fait que l’arrêt de la pilule après de nombreuses années à été compliqué. Pourrais-tu en parler un peu plus ? Je la prends depuis pas mal d’année moi aussi mais je souhaiterais l’arrêter, je pense que je fais plus de mal à mon corps qu’autre chose, le problème c’est que j’ai peur de la suite. J’ai déjà des sautes d’humeurs énormes pendant mes règles, alors tous mes hormones chamboulés, je crains le pire… Peux-tu m’en dire plus ?
    En tout cas cet article est génial, je crois en tout, j’ai essayé les pierres, l’homéopathie très brièvement et le magnétisme, je trouve que ça ressemble à de la magie. Et j’adore l’idée qu’on ne puisse pas expliquer pourquoi ça marche. Mais ça marche…

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 1 avril 2018 à 14 h 28 min

      Coucou Justine 🙂 Merci beaucoup pour ton commentaire. Comme tu dis parfois on ne l’explique pas mais… ça marche. Concernant ta question je t’ai répondu par mail. Bisous à bientôt ! 🙂

  • Répondre Justine 1 avril 2018 à 20 h 16 min

    Merci beaucoupppp !!!!

  • Répondre Charivari 20 juillet 2018 à 11 h 18 min

    Bonjour,
    Je tombe sur ton article après être arrivée un peu par hasard sur ton blog (et je lis donc cet article bien après sa publication). Quand j’essayais moi-même de tomber enceinte, ce qui m’a finalement le plus de bien, c’était de voir une psychologue (qui m’a fait un peu de sophrologie aussi). J’étais (je suis!) assez septique sur les médecines (ou non-médecines) alternatives, je m’étais faite virée par une naturopathe avant de trouver ma psy (« vous n’êtes pas assez réceptive »). Mais très honnêtement, si on m’avait dit que si j’allais voir un marabout je tomberai enfin enceinte, je l’aurais fait quand même…
    C’est ce côté que je trouve parfois gênant, j’ai l’impression qu’ils profitent parfois de la souffrance des gens…

  • Laisser un commentaire

    + 44 = 49