Mini-Nous

Endométriose, infertilité et compagnie : 2ème escale – La renaissance

Si j’avais su j’aurais appelé ce blog « Métro Bébé Dodo ». Mais bon il y a un an je ne pensais pas que j’en serai là aujourd’hui. Après notre première escale PMA avec un chirurgien spécialisé le mois dernier, le grand jour de l’opération est arrivé.

L’opération

Lundi dernier j’ai eu 29 ans et le matin, à 9h00 pétante, je suis entrée en clinique pour la première opération sous anesthésie générale de ma vie. Bizarrement, je n’étais pas vraiment stressée. L’infertilité a tellement commencée à détruire mon quotidien et ma joie de vivre depuis plus d’un an que je voyais en cette opération un  nouveau départ. Et puis notre Docteur Hope m’avait fait une super impression et je partais en pleine confiance pour cette opération.

Après m’être installée dans chambre (très jolie et agréable soit dit en passant) l’infirmière vient me dire qu’on me descendra au bloc à 10h50. En attendant j’ai le droit à un petit Xanax pour me détendre et une belle blouse chirurgicale. Il faut dire aussi que ce matin là je ne suis pas au top de ma forme. Je n’ai quasiment pas dormi. Pas à cause du stress non, à cause de mes règles qui me labourent le ventre et m’empêchent presque de marcher. Mais finalement je me dis : « Au moins s’il y a quelque chose à voir il le verra ».

L’heure arrive et je descends au bloc. On me pose la perf et mon Docteur Hope arrive avec son grand sourire. « Coucou comment ça va ? C’est le grand jour ! Tout va bien se passer t’inquiètes ». Deux minutes après je m’endormais pour 2h30 au lieu d’une heure. Mais je ne le savais pas encore.

Le réveil

N’ayant jamais eu d’anesthésie générale auparavant je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Au final c’est un peu comme un gros lendemain de cuite mais sans les nausées et le mal de tête. C’était même assez animé, un Monsieur juste en face de moi s’est réveillé et a décidé de se retirer tout seul son tube de la gorge. #Warrior. Je me suis rendormie plusieurs fois et puis j’ai fini par trouver une horloge sur ma droite qui marquait 16H00. Je ne comprenais pas pourquoi il était aussi tard, j’aurais du remonter bien plus tôt… J’ai fini par remonter dans ma chambre après un petit débat avec l’infirmière de réa qui me trouvait très blanche. Je crois que je lui ai vaguement expliqué qu’en 29 ans je n’avais jamais bronzé… Ça l’a fait rire 🙂

Le retour en chambre

Ma belle-maman était là, elle m’avait attendue tout ce temps pendant que Monsieur Doudou était parti faire un aller-retour chez nous (et m’acheter de jolies roses au passage). Elle est toujours là pour moi. Si elle me lit elle sait combien je lui en suis reconnaissante et combien je l’aime. Les infirmières n’ont pas tardé à passer me voir pour vérifier mes pansements et c’est là que j’ai pu voir  que j’en avais plus que les 3 initialement prévus. J’avais hâte que le Docteur Hope passe me voir pour m’expliquer tout ça. Je commençais à paniquer. Le reste de l’après-midi j’ai dormi (ronflé aussi apparemment ! Ba oui mais j’avais la gorge arrachée à cause de l’intubation !)

Le verdict

J’étais toute seule dans ma chambre à 21h30 et je comatais devant Le gendarme et les extra-terrestres (oui je sais ! Je n’étais pas lucide à cause de la perf d’anti-douleurs ) quand le Docteur Hope est arrivé. Toujours aussi gentil, il s’est assis à côté de moi et a pris une bonne vingtaine de minutes pour tout m’expliquer. La première question que je lui ai posé a été : « Pourquoi j’ai plus d’ouvertures dans le ventre que prévu ? « . Et il m’a expliqué… Il m’a redit au moins 10 fois : « Je ne m’attendais vraiment pas à ça ». Les échographies et l’IRM n’avait rien vu hormis un peu de sang dans une trompe.

En réalité l’endométriose était à un stade très avancé. Un énorme nodule était caché derrière l’utérus et par effet de gravité l’avait replié sur lui même. Tout les organes avoisinant était collés entre eux par des adhérences, les ovaires, les trompes, une partie de l’intestin et même la vessie. Le docteur Hope m’a expliqué que tout ça ressemblait à une boule de papier journal complètement froissée. Je n’avais tout simplement aucune chance de tomber enceinte.

Heureusement que j’étais dans le gaz à ce moment là, ça m’a permis de mieux encaisser (j’ai eu le contre-coup le lendemain par contre). La bonne nouvelle c’est qu’il est confiant sur le fait d’avoir tout retiré. Mes organes ne sont pas abîmés et mes trompes sont perméables. Il a même mis je cite « des petites pinces à linges » dessus pour qu’elles restent en place. En revanche encore quelques années et c’était trop tard… Pour lui pas de PMA tout de suite, j’ai de très grandes chances de tomber enceinte naturellement dans les mois avenir. Il nous laisse 6 mois d’essais naturels avant d’envisager une FIV. Il ne peut pas promettre qu’il n’y aura pas de récidive c’est pour ça qu’il faut se dépêcher.

Et maintenant ?

Je suis sortie de la clinique le lendemain. J’avoue qu’une nuit de plus avec les infirmières m’aurait rassurée. Je ne faisais vraiment pas la maline chez moi avec mes douleurs et mes cachets à l’opium. Depuis, ça va un peu mieux chaque jour même si j’ai l’impression de sentir que chacun de mes organes a été maltraité. Echo de contrôle dans 3 semaines et après hop hop au boulot pour bébé !

Par contre, j’ai cette colère qui grandit en moi. Contre tous ces médecins qui depuis mon adolescence ne m’ont jamais prise au sérieux. Contre cette gynéco qui pendant 10 ans m’a dit que j’étais douillette, que tout le monde avait mal pendant les règles. Qui m’a également soupçonné de lui mentir, qui m’a dit que j’étais trop impatiente de tomber enceinte et que comme tout le monde je devais prendre mon mal en patience et attendre.

J’ai vraiment de la rancœur, et je ne sais pas comment la gérer. Je vais essayer de me rapprocher d’associations pour voir ce que je peux faire. Je me dis que sa négligence envers moi a du également toucher de nombreuses autres femmes. Et ça je ne le supporte pas. Je ne veux jamais plus entendre que c’est normal d’avoir mal pendant ses règles, que ce sont des « douleurs de bonnes-femmes ». Aujourd’hui je veux m’engager pour faire bouger les choses et adhérer à une association pour aider à mon petit niveau. Les mentalités doivent changer.

J’espère que la prochaine escale sur ce blog sera celle de la grossesse mais on va avancer petit à petit en gardant espoir et en s’accrochant au positif. On va aller le chercher ce bébé !

L’anecdote pour la fin ? : L’aide soignant rentre dans ma chambre le soir de l’opération avec une compote et un yaourt pour mon dîner d’anniversaire. Il me dit : « C’est qui le meilleur ? » et moi complètement shootée qui lui répond sereinement : « La compote ! ». J’ai cru qu’il ne s’arrêterait jamais de rire 😉

5 Commentaires

  • Répondre Bébé est Arrivé ! 27 juillet 2018 à 20 h 20 min

    Je suis estomaquée de lire que l’IRM n’avait rien décelé, ou si peu. C’est à se demander si seule une intervention permet un véritable diagnostic ! Décidément, la médecine a du boulot sur la planche avec l’endométriose.
    Je comprends ta colère à l’égard de ton ancien médecin et je pense que c’est une bonne chose que tu libères ta parole.
    Bon rétablissement à toi !
    Cécilia

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 27 juillet 2018 à 20 h 39 min

      Le chirurgien aussi a été très surpris. Je n’ai pas passé l’IRM à la clinique où j’ai été opérée mais dans un hôpital. Il m’a dit qu’il contacterait la radiologue pour comprendre comment cela avait pu se produire. Il est possible de ne pas tout voir mais pas à ce point… Et oui comme tu le dis il y a encore du boulot !
      Merci beaucoup pour ton petit message à bientôt ! 🙂

  • Répondre Irène 28 juillet 2018 à 11 h 34 min

    Tout mon soutien…J’ai plusieurs amies dans des situations proches qui ont, forcément, la même colère en repensant à tout ce qu’on leur a dit depuis qu’elles ont leurs règles. Je ne sais pas si tu connais cette BD, elle parle de ce parcours en images : https://endonymous.fr/

    • Angie - Métro Bureau Dodo
      Répondre Angie - Métro Bureau Dodo 28 juillet 2018 à 13 h 49 min

      Coucou ! Merci pour ton message et ton soutien. Je connais cette BD elle est à la fois sincère, touchante et très drôle. C’est toujours un plaisir de lire les nouvelles parutions. A bientôt !

  • Répondre Aurélie - Le Joli Carnet D'Auré 30 juillet 2018 à 9 h 34 min

    Hello ma belle, je viens de rattraper mon retard. Encore toutes mes excuses pour les réponses tardives (si tu savais comme je m’en veux). Je suis à la fois désolée pour toi que l’endométriose était plus importante que prévu et tellement rassurée et confiante pour la suite des événements , un bébé naturellement ?! mais c’est tout le malheur que je te souhaite !!! <3 Je te souhaite bon courage pour la suite, dans un premier temps pour les 6 mois à venir 🙂 Je suis persuadée que ton prochain sur le sujet ici, sera pour nous annoncer ta grossesse ! Je crois les doigts et les doigts de pieds pour toi. De gros gros gros Bisous et Merde 😉

  • Laisser un commentaire

    + 7 = 14